Conditions générales internationales d’achat (IPC)

Pour utilisation dans les opérations commerciales internationales à compter de
avril 2018

I. Général

En complément des contrats individuels, les présentes Conditions Internationales d’Achat (IPC) sont valables exclusivement pour toutes les affaires avec les fournisseurs ou autres contractants (ci-après collectivement appelés «Fournisseur»). Ils s’appliquent aux associations commerciales permanentes ou aux accords limités, ainsi qu’à toutes les relations futures avec les fournisseurs, jusqu’à l’application de nos nouvelles conditions d’achat internationales. Des conditions contraires ou différentes du fournisseur ne sont ni par la confirmation de la commande du fournisseur ni par l’acceptation implicite des livraisons ou de l’exécution ni par le paiement par nous inclus dans le contrat. Tous les accords relatifs à l’exécution du contrat doivent être faits par écrit. Les changements ou les ajouts aux accords contractuels doivent être écrits et approuvés par nous.

II. Offre

Le fournisseur est lié à ses offres pour au moins un mois. Les prix sont comptabilisés en euros (monnaie), y compris la taxe sur la valeur ajoutée ; livré gratuitement à l’adresse de l’acheteur ; y compris l’emballage, le paiement des droits et l’assurance. Nous réservons tous les titres et droits d’auteur sur les documents que nous fournissons au fournisseur pour la soumission de l’offre. Elles doivent nous être renvoyées sans frais ni retard sur le défaut de soumission d’une offre ou après la passation d’une commande.

III. Commande

  1. L’acceptation de notre commande (s) doit avoir lieu dans les 10 jours ouvrables après la présentation et au moyen d’une confirmation de commande écrite avec date de livraison et les prix. Les commandes provisionnelles sont autorisées uniquement pour l’acquisition de matières premières en quantités nécessaires. Si des changements techniques ou autres apportés par le fournisseur au caractère des produits livrés remettent en cause le caractère de notre produit final, le fournisseur assume le risque de notre refus d’accepter les produits et tous les défauts et dommages en résultant.
  2. Une cession à un tiers sans notre consentement est interdite et nous donne le droit d’annuler le contrat et de faire valoir des dommages et intérêts.

IV. Prix, paiement

  1. Les factures doivent nous être envoyées pour chaque commande en double après chaque livraison en bonne et due forme. Les factures doivent coïncider avec le contenu de la lettre de transport. La date de réception de la facture sera considérée comme la date du cachet de réception. Le paiement a lieu seulement après réception complète des marchandises sans défaut et exécution complète sans faute et après réception de la facture. Les retards dus à des factures incorrectes ou incomplètes n’affectent pas la période d’escompte. Ce délai est défini par le jour de la livraison ou l’émission ultérieure de la facture.
  2. Dans la mesure où le paiement anticipé est stipulé par le fournisseur, une garantie illimitée d’une banque ou d’une caution d’un montant au moins égal au montant du prépaiement est requise.
  3. Sans notre accord écrit préalable, le fournisseur n’a pas le droit de céder des créances contre nous ou d’autoriser la collecte par des tiers. Nos paiements sont effectués uniquement au fournisseur.

V. Délais de livraison et dates, par défaut

  1. Le fournisseur est tenu de nous informer sans délai des difficultés qui entraveraient la livraison dans les délais impartis et de la qualité prescrite, et de solliciter notre décision concernant la préservation du contrat. Il est responsable des retards ou manquement de notifications. En cas de retard de livraison, nous avons droit à des réclamations légales. En cas de violation de la date limite par le fournisseur, nous sommes en droit d’annuler le contrat. Un délai de grâce prévu pour défaut de livraison peut être annulé en cas d’urgence particulière de la fourniture en raison de nos propres obligations de délai.
  2. Nous ne sommes pas obligés d’accepter avant la date limite de livraison.

VI. Livraison, transport, emballage et transfert des risques

  1. En principe, la livraison s’effectue sans frais de transport, d’emballage, de douane et d’assurance. Le fournisseur doit joindre tous les documents d’expédition et les lettres de transport (connaissements) à nos informations de commande. Les marchandises livrées par le vendeur doivent dans tous les cas être accompagnées des papiers nécessaires – principalement selon la coutume et l’usage – qui nous permettent d’allouer et de gérer la livraison de manière efficace.
  2. Le fournisseur est responsable des pertes et des dommages qui se produisent pendant le transport, y compris le déchargement, jusqu’à notre acceptation à notre usine. Le fournisseur doit donc acheter une assurance de transport suffisante pour ses livraisons.
  3. Si nous prenons en charge les frais de port lors de l’acceptation, nous spécifierons le transporteur de fret qui nous est demandé en temps opportun.
  4. Letransfert de risque ne passe pas avant la livraison à l’adresse de livraison ou lors du placement et de l’acceptation dans nos usines. Avant expédition, les marchandises sont stockées par nos soins sans frais et aux risques et périls du fournisseur.

VII. Qualité, assurance qualité

  1. Le fournisseur doit respecter les règles d’ingénierie reconnues et les informations (techniques) convenues, en particulier les spécifications de qualité et les lois de protection à prendre en compte et d’autres règles de sécurité. Il est obligé de soutenir un système de gestion de la qualité basé sur la norme internationale ISO 9000 ff avec l’obligation d’atteindre un objectif de zéro défaut et l’amélioration continue de ses performances et, à notre demande, de le prouver en produisant un certificat approprié. Le fournisseur assume la responsabilité que ses fournisseurs maintiennent un système de gestion de la qualité comparable. Les détails sont réglementés dans des accords individuels écrits entre les parties sur la qualité.
  2. Le fournisseur doit s’assurer que toutes les livraisons et tous les services du fournisseur sont conformes aux dispositions du règlement (CE) n ° 1907/2006 sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des substances chimiques (règlement REACH). Les substances contenues dans les produits du fournisseur sont, si et dans la mesure nécessaire en vertu du règlement REACH, préenregistrées ou, à l’expiration des périodes de transition pertinentes, enregistrées, sauf si la substance est exemptée de l’enregistrement.
  3. Les fournisseurs dont le siège n’est pas dans un État membre de l’UE sont tenus (en vertu de l’article 8 du règlement REACH) de désigner un «représentant exclusif» (RO) domicilié dans l’UE, dont nous devons notifier le nom et l’adresse immédiatement après la date de conclusion du contrat. Le RO assumera toutes les obligations d’enregistrement et autres obligations REACH du Fournisseur. Si le RO a effectué une pré-inscription ou un enregistrement, nous devons en être informés (en indiquant le numéro d’enregistrement). Si un nouveau représentant est désigné ou que le représentant du personnel cesse d’exercer cette fonction, le fournisseur doit nous en informer sans délai.
  4. Le fournisseur doit garantir que les produits fournis par le fournisseur ne contiennent aucune substance figurant sur la liste des substances candidates (conformément à l’article 59, paragraphes 1 et 10, du règlement REACH). Le fournisseur est tenu de nous informer par écrit sans délai si – pour quelque raison que ce soit – les produits livrés par le fournisseur contiennent des substances figurant sur la liste des substances candidates ; c’est particulièrement le cas dans le cas où des ajouts ou des augmentations sont faits à la liste des substances candidates. Le fournisseur doit nommer explicitement les substances individuelles et notifier leur proportion en masse aussi précisément que possible.
  5. Le fournisseur doit également s’assurer que les produits livrés par le fournisseur satisfont à toutes les exigences du règlement (CE) n° 1272/2008 (règlement CLP). En particulier, les fournisseurs de pays tiers sont tenus de veiller à ce que leur RO ait notifié les produits livrés à l’inventaire de la classification et de l’étiquetage conformément aux articles 39 à 42 du règlement CLP. La notification doit nous être immédiatement prouvée par écrit.
  6. En cas de violation par le Fournisseur d’une des exigences susmentionnées, nous sommes en droit d’annuler immédiatement la commande concernée et de refuser d’accepter la livraison en question, sans que nous ayons à supporter de frais en conséquence, et sans préjudice des demandes de dommages-intérêts qui existent; l’annulation ou le refus d’accepter la livraison ne constitue pas une renonciation à toute réclamation pour dommages.

VIII. Assurance, défauts, analyse des défauts, délai de prescription, recours

  1. Le fournisseur garantit que toutes les marchandises livrées par lui ou tous les travaux effectués par lui contiennent l’état de l’art, les dispositions légales appropriées, les spécifications et les instructions des autorités, des compagnies d’assurance contre les accidents du travail et des associations professionnelles, dans la mesure où elles existent dans le pays respectif du destinataire. Il garantit de se conformer à la loi réglementant un salaire minimum général (allemand Mindestlohngesetz). Il s’engage notamment à payer à ses employés, sous-traitants, etc., qui sont impliqués dans l’exécution des services convenus, le salaire minimum légal applicable. Il garantit également que l’objet de la livraison ou de la prestation satisfait à toutes les spécifications et à toutes les normes de l’entreprise que nous avons expressément communiquées au fournisseur lors de notre commande. Si des dérogations à ces règlements, normes, spécifications et autres déclarations sont nécessaires dans des cas particuliers, le fournisseur doit solliciter notre consentement écrit. Avec notre consentement écrit, les obligations du fournisseur régies par les numéros 2 à 10 suivants ne sont pas affectées. Dans le cas de préoccupations concernant l’exécution souhaitée par nous, le fournisseur est tenu de nous informer de ses préoccupations sans délai. L
  2. Le fournisseur confère la marchandise exempte de défauts physiques. Les règlements légaux du pays du destinataire s’appliquent dans la mesure où rien d’autre n’est convenu par la suite. Il est responsable de tous les défauts résultant de l’absence de caractéristiques. Le fournisseur est obligé de nous délivrer un certificat de fabrication sur demande.
    Nous sommes en droit d’exiger la performance du fournisseur, d’annuler le contrat, ou de diminuer le prix d’achat, et d’exiger une indemnisation ou un remboursement des frais inutiles.
    Dans le cadre de la prestation, nous sommes en droit de réclamer l’élimination des défauts ou la livraison de produits sans défaut auprès du fournisseur. Le fournisseur est tenu, aux fins de l’élimination des vices, de supporter tous les frais nécessaires pour la livraison de remplacement ou l’élimination des dommages, en particulier les frais de transport, de route, de travail et de matériel. Si le fournisseur n’effectue pas l’élimination des défauts ou la livraison de remplacement dans un délai raisonnable déterminé par nous, ou si elles échouent, nous sommes autorisés, aux frais du fournisseur, à entreprendre la suppression des défauts nous-mêmes ou par un tiers, ou d’organiser le remplacement, ou d’annuler le contrat et d’exiger une indemnité au lieu de l’exécution. En cas d’urgence, en particulier lorsque le risque de défaut existe, pour la défense contre des risques aigus ou l’atténuation de dommages plus importants, nous sommes en droit d’entreprendre, aux frais du fournisseur, l’enlèvement des vices nous-mêmes ou par l’intermédiaire d’un tiers, ou d’organiser le remplacement. Dans ce cas, nous informerons le fournisseur par la présente.
  3. En l’absence de dispositions dans les accords d’assurance qualité, les livraisons doivent être contrôlées par nous ou le destinataire dans un délai raisonnable dans le cadre des opérations commerciales appropriées pour les défauts évidents, les dommages de transport et l’identité des marchandises. Un avis de défauts de notre part est en temps opportun s’il est reçu dans un délai de 14 jours ouvrables, calculé après la réception de la livraison ou, pour vice caché, après leur découverte. À cet égard, le fournisseur renonce à s’opposer à la notification tardive des défauts. Les opérations de transit doivent être arrêtées dès l’avis de défaut du client. Les périodes de temps indiquées ci-dessus sont payantes pendant nos vacances annuelles, dans la mesure où le fournisseur est informé de la période des vacances annuelles de l’entreprise dans la commande. Nous nous réservons le droit, en cas de contestation par le fournisseur, d’imputer les frais découlant de l’avis de vices. Le fournisseur assume le coût et le risque de renvoi des articles défectueux.
  4. Pour le produit fabriqué ou livré par le fournisseur et pour la commande effectuée par lui, nos réclamations relatives aux produits défectueux deviennent caduques 36 mois après la livraison ou l’acceptation par nous ou par un tiers désigné par nous dans les conditions de réception prescrites, ou le bureau de disposition, dans la mesure où plus aucun délai de prescription n’a été convenu avec le fournisseur ou est mandaté selon les règlements statutaires du pays du destinataire. Le fournisseur accepte d’enregistrer ce délai de prescription auprès de son assureur de responsabilité civile.
  5. Le fournisseur nous indemnise contre les réclamations de tiers pour défaut de titre. En ce qui concerne les vices de titre, un délai de prescription de 10 ans s’applique, dans la mesure où les réglementations légales du pays du destinataire ne prescrivent pas un délai de prescription plus long.
  6. Pendant la période de prescription pour nos réclamations pour défauts, produits réparés, produits, composants de produits ou pièces de produits, la livraison recommence à courir à partir du moment où le fournisseur a complètement satisfait à nos exigences de performance.
  7. Si nous reprenons des produits fabriqués et / ou vendus par nous à la suite de la déficience de l’objet du contrat livré par le fournisseur, ou si le prix d’achat est diminué pour nous en conséquence, ou si nous portons des réclamations autrement, nous réservons un recours contre les fournisseurs, ce qui ne nécessite pas un délai de réclamation pour nos défauts.
  8. Nous sommes en droit d’exiger du fournisseur le remboursement des frais que nous avons supportés par rapport à nos clients, parce qu’ils ont une réclamation contre nous pour le remboursement afin de compenser les dépenses nécessaires, en particulier transport, route, travail- et les coûts des matériaux.
  9. Sans préjudice des dispositions du numéro VIII. 4, le délai de prescription commence dans le cas du numéro VIII. 6 et VIII. 7 – au plus tôt – 2 mois après le moment où nous avons résolu les réclamations dirigées contre nous par nos clients; au plus, cependant, 5 ans après la livraison par le fournisseur.
  10. Si un défaut physique apparaît dans les 6 mois suivant le transfert du risque, il est présumé que le défaut existait déjà au moment du transfert du risque, à moins que cette présomption ne soit incompatible avec le type de défaut.

IX. Responsabilité des produits, couverture d’assurance

  1. Pour les défauts de la marchandise et les dommages qui en résultent pour nous ou des tiers, le fournisseur nous libère de la responsabilité qui en découle. Le fournisseur convient avec son assureur de la co-assurance de cette indemnisation dans le cadre de son assurance responsabilité civile commerciale. Le fournisseur nous indemnise à cet égard contre les réclamations de tiers pour la responsabilité d’un produit dommageable, dans la mesure où la cause relève de son contrôle ou de son organisation. Il est obligé de payer les réclamations pour un rappel mis en œuvre pour éviter les blessures corporelles qui sont nécessaires en raison de défauts de produits accidentels du fournisseur. En ce qui concerne le contenu et la portée des mesures de rappel à mettre en œuvre, nous informerons le fournisseur, sur demande, autant que possible et de manière raisonnable, et lui donnerons l’occasion de répondre.
  2. Le fournisseur est tenu de fournir une assurance responsabilité civile commerciale et de produits avec une limite d’indemnisation globale d’au moins 2,5 millions d’euros pour les dommages personnels, matériels et financiers avec une limite globale maximale de deux fois par an et une indemnité de rappel avec limite d’au moins 3 millions d’euros. La limite de l’indemnité doit s’étendre aux dommages à l’étranger. Le fournisseur doit nous informer des exclusions pour la limite États-Unis / Canada. Le champ d’application de cette assurance doit s’étendre aux dommages corporels et matériels dus aux défauts des caractéristiques assurées des produits finis, aux dommages dus à la combinaison, au mélange et au traitement des produits finis, aux dommages dus au traitement et au traitement ultérieur des produits finaux, les coûts de démontage et d’assemblage, la production de produits défectueux par des machines ainsi que les coûts de test et de tri. Le fournisseur nous fournira un certificat d’assurance approprié sur demande. L’affirmation de réclamations de dommages supplémentaires reste par la présente intacte.

X. Marque, publication

  1. Le fournisseur prend le risque que l’objet de livraison et sa composition soient conformes aux dispositions qui existent pour l’entreprise ou l’utilisation de ces articles, que ces dispositions soient fondées sur la loi, la réglementation gouvernementale ou la coutume commerciale en Europe ou ailleurs. Il nous indemnise ainsi contre toutes les réclamations publiques et privées fondées sur des violations de ces dispositions. Le fournisseur est responsable de s’assurer que les droits de marque de tiers ne sont pas violés en relation avec son exécution. Si nous sommes soumis à des réclamations par un tiers pour cette raison, le fournisseur est obligé de nous indemniser de ces réclamations dès la première demande. Si le fournisseur utilise les droits de marque de tiers sur la base de contrats de licence conclus avec le fournisseur, il s’assure que l’utilisation du produit final est autorisée dans tous les pays dans lesquels des droits de marque correspondants existent. Nous avons un droit libre d’utilisation conjointe de ses droits de marque dans le cadre des produits livrés. L’obligation d’indemnisation du fournisseur concerne toutes les créances qui nous reviennent de ou en relation avec les demandes de tiers.
  2. À notre demande, le fournisseur déclare tous les droits de marque connus ou prévus d’être connus de lui, qu’il utilise en relation avec les articles livrés ou à livrer.

XI. Force majeure

  1. Guerre, guerre civile, restrictions à l’exportation et restrictions commerciales sur la base d’un changement de circonstances politiques, de grèves, de lock-out, de perturbations d’exploitation, de restrictions commerciales et d’événements similaires qui rendent l’exécution du contrat impossible ou irréalisable par nous, sont considérés comme des cas de force majeure et nous libèrent pour la durée de son existence de l’obligation d’acceptation en temps opportun.
  2. Sur la base de nos informations, les partenaires contractuels sont tenus d’adapter leurs obligations de bonne foi aux circonstances contractuelles modifiées. Dans la mesure où la force majeure n’est pas de durée négligeable (c’est-à-dire interrompue sans interruption pendant au moins 2 semaines), nous sommes en droit d’annuler le contrat, dans la mesure où cela entraîne une réduction considérable de nos besoins.

XII. Réserve de propriété

  1. Dans la mesure où nous fournissons nous-mêmes des marchandises, nous conservons pour nous le titre de propriété.
  2. Le fournisseur détient le titre exclusif ou le titre commun pour nous gratuitement.
  3. Nous ne reconnaissons aucune sorte d’extension d’une réserve de propriété qui va au-delà de la simple réserve de propriété du fournisseur dans lequel nous stockons les produits non transformés, en particulier après transformation, combinaison ou mélange avec d’autres produits et après modification du produit fournisseur.

XIII. Secrets commerciaux

Le fournisseur est tenu de gérer nos commandes et tous les détails commerciaux et techniques liés à ce document comme des secrets commerciaux. Le fournisseur est tenu de ne pas divulguer la documentation et les informations qui résultent de ce contrat. La duplication n’est autorisée que dans le cadre des exigences commerciales et des dispositions exclusives. La divulgation à des tiers ne peut avoir lieu qu’avec notre consentement écrit.
Il s’assure que ses fournisseurs sont pareillement obligés. Les partenaires contractuels peuvent annoncer leur connexion commerciale uniquement avec un consentement écrit préalable.

XIV. Respect des dispositions relatives au commerce extérieur

  1. Le Fournisseur est tenu de se conformer aux réglementations nationales, européennes, internationales et américano-américaines en matière de contrôle des exportations.
  2. Si les produits ou leurs composants doivent figurer dans la liste des exportations, annexes I et IV du règlement UE double usage ou dans la liste de contrôle du commerce américain, le fournisseur doit nous fournir des informations non sollicitées concernant le numéro concret AL ou ECCN.
  3. Si, après la conclusion de l’accord, des circonstances donnant lieu à présomption de violation présumée ou future de la réglementation du commerce extérieur apparaissent et que nous informons le fournisseur de manière crédible et sans délai, nous avons droit à un délai approprié pour réexaminer la situation. La survenance d’un défaut d’acceptation est exclue pour la durée de cette période d’examen.
  4. Si le réexamen entraîne une violation des principes standardisés conformément aux paragraphes 1 et 2, nous sommes en droit de refuser l’acceptation de l’exécution et de nous retirer du contrat.
  5. Dans le cas où l’exécution a déjà été acceptée, nous sommes également en droit de nous retirer de l’accord en cas de violation des dispositions découlant des paragraphes 1 et 2. Tout paiement déjà effectué doit être remboursé.
  6. En outre, nous avons droit à une résiliation extraordinaire de l’accord si les faits justifient le soupçon que, dans l’exécution du contrat, le fournisseur peut être accusé de violation des réglementations nationales, européennes, internationales et américaines en matière de contrôle des exportations. En particulier, les embargos ou embargos existants ou partiels de personnes doivent être respectés et respectés en exécution des accords conclus avec notre société.
  7. Le Fournisseur doit nous indemniser dans nos relations internes des dommages que nous avons subis du fait du non-respect des obligations stipulées aux paragraphes 1 et 2 et au paragraphe 6 de la présente section. L’étendue de la compensation correspondante comprend également une compensation pour toutes les dépenses nécessaires et appropriées engagées par nous déjà ou à l’avenir, par exemple dans le cadre de la défense juridique nécessaire.

XV. Arbitrage, lieu d’exécution, autre

  1. Tous les litiges – contractuels et extracontractuels – découlant de ou en relation avec la relation d’affaires entre nous et le fournisseur doivent être résolus de manière concluante par un conseil d’arbitrage, engageant les deux parties, conformément aux règles de conciliation et d’arbitrage du Chambre de Commerce Internationale Paris. Le lieu de l’arbitrage est notre principal lieu d’affaires.
  2. Nous avons également le droit de faire appel dans tous les cas devant les tribunaux compétents du siège de l’acheteur. A cet égard, la compétence convenue selon XIV. 1 est suspendue. Le lieu légal est notre lieu d’affaires principal. Nous pouvons également intenter une action contre le fournisseur dans l’instance appropriée pour son domicile. Dans la mesure où rien d’autre n’est fourni dans la commande, notre lieu d’affaires principal est le lieu d’exécution.
  3. Le traité des Nations Unies du 11 avril 1980 relatif aux contrats de vente internationale de marchandises (UN-Sales Law / CISG) – dans la version anglaise – est valable pour toutes les questions juridiques entre le fournisseur et nous, dans la mesure où il ne contredit pas les dispositions stipulées dans les présentes conditions d’achat internationales. Le droit matériel et procédural en vigueur à notre domicile est valide et s’applique subsidiairement.
  4. Si certaines dispositions du contrat sont invalides, les autres dispositions ne sont pas affectées. Les dispositions invalides sont réinterprétées de telle sorte que l’objectif commercial visé par les dispositions soit atteint.
  5. Nous collectons et traitons les données conformément au règlement général sur la protection des données de l’UE et à la loi fédérale sur la protection des données applicable.

XVI. Autre responsabilité pour l’exécution des obligations accessoires

Dans la mesure où il n’est pas affirmé dans ces termes et conditions, toutes les autres réclamations contractuelles ou légales contre nous sont interdites, en particulier pour l’indemnisation des dommages pour la violation des obligations de coopération et accessoires, y compris les dommages indirects ou consécutifs. Nous sommes toutefois responsables de la négligence intentionnelle et lourde du propriétaire ou des dirigeants ou dans d’autres cas de responsabilité légale obligatoire.